Le pouvoir d’achat : un sujet qui fâche ?

Selon les enquêtes d’opinion, notamment à la veille des élections présidentielles, il existe toujours des sujets dont on ne parle pas assez.

 

Par exemple, la question du pouvoir d’achat des français.es.

Les divers candidats vont proposer des solutions comme abaisser la TVA à 5,5% sur l’énergie pour Marine Le Pen, n’agissant alors que sur un pan des questions autour du pouvoir d’achat et de l’inflation. 

Jean-Luc Mélenchon promet pour sa part, une loi d’urgence sociale prévoyant un blocage des prix.

Yannock Jadot, Anne Hidalgo, Fabien Roussel ou encore Valérie Pécresse, proposent des hausses de salaire plus ou moins élevées, plus ou moins proches de la réalité de vie des ménages.

Il faut rester vigilant face à tant de promesses sur un sujet à ce point périlleux, parfois qualifié de « serial killer électoral ».

Le Gouvernement peut avoir prise sur une partie de l’inflation, avec la baisse des taxes, le chèque énergie… 

Mais selon Hervé Peleraux, économiste à l’OFCE (observatoire français des conjonctures économiques) « ces mesures [ne permettent que] d’atténuer les effets de l’inflation, pas de répondre à la mécanique inflationniste elle-même, qui est créée par le marché ».

Source : Vingt Minutes, 17/01/2022
[qui cite, depuis Le Monde : les « experts »; l’OFCE]

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire