Le Ministère du logement apprécie les souplesses permises par la loi ELAN

image_pdfTélécharger en PDFimage_printImprimer

le prix de cession peut s’adapter aux capacités financières du locataire en place TOUT en ménageant les intérêts du bailleur.
Dans ce cas du locataire en place acheteur, il n’est pas envisagé de fixer des règles de calcul uniques. Si le logement est vacant, l’organisme prend pour base le prix d’un logement comparable  libre d’occupation- en gardant des libertés d’adaptation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *