Info énergie : l’isolation des murs intérieurs

image_pdfTélécharger en PDFimage_printImprimer
téléchargement (2)
Avec 20 à 25% de l’énergie qui s’échappe par les murs dans un logement non isolé, l’isolation de ces derniers est une des priorités lors de travaux d’isolation d’un logement.

Il existe deux types d’isolation des murs : par l’intérieur et par l’extérieur.
Nous allons nous intéresser aujourd’hui à l’isolation des murs par l’intérieur.

Quels sont les avantages et les inconvénients d’une telle pratique ?

Le grand avantage d’une telle isolation est qu’il n’y a pas besoin d’autorisation administrative pour la mettre en œuvre. Cela évitera une perte de temps conséquente avec le service urbanisme de la mairie de votre ville.
Niveau porte-monnaie, le coût sera moins conséquent qu’une isolation des murs par l’extérieur.
A noter également que l’isolation des murs par l’extérieur change radicalement l’aspect extérieur de votre logement, ce qui n’est pas le cas avec l’isolation des murs par l’intérieur.

L’isolation des murs par l’intérieur permettra de supprimer la sensation de « paroi froide ». Ce type d’isolation peut également représenter un avantage esthétique non négligeable puisqu’elle permettra de cacher l’ensemble des gaines, les rendant, par conséquent, invisibles.

Néanmoins, cette technique peut également représenter quelques inconvénients et notamment l’obligation de déplacement de tous les éléments au mur (prises, interrupteurs, radiateurs etc…).
De plus, la surface habitable sera irrémédiablement diminuée et les ponts thermiques non traités (contrairement à l’isolation des murs par l’extérieur).
Enfin, si l’intérieur de votre logement avait un cachet, il sera définitivement perdu avec l’usage de cette méthode.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *